OBSERVATIONS RECENTES: DETAILS

                         quintet   de Stephan

SOIREE ASTRO PHOTO DU JEUDI 04 OCTOBRE 2018

Encore un nouvel essai avec la caméra ATIK 314L+ sur la lunette SW edt 102.
Cette fois çi je suis revenu dans la constellation de Pégase,pas très loin de la galaxie NGC 7331,pour imager le célèbre Quintet de Stephan qui comprend les galaxies NGC 7317 , 7318 B/A,7319,7320, et aux alentours les galaxies 7320 A/B/C.
La lune ne se levant qu'à 2h TU et avec 23,7 % d'illumination,le ciel étant dégagé avec une T° fleurtant les 18 °C, rien ne pouvait empêcher de faire cet essai.
Mise en station sur Matar étoile "nu"de Pégase,avec une PAE sur cette étoile,et ensuite NGC 7319 en approche pour bien cibler le Quintet dans son ensemble.

DONNEES SCIENTIFIQUES:  Source WIKIPEDIA

Le Quintette de Stephan est un groupement visuel de galaxies situé dans la constellation de Pégase, et observé pour la première fois par l'astronome français Édouard Stephan en 1878. Stephan le catalogua en tant qu'agrégat de nébuleuses, personne n'imaginant à l'époque qu'il s'agissait en réalité de galaxies constituées de milliards d'étoiles et situées en dehors de notre propre Voie lactée.

Plusieurs galaxies parmi ce groupe de cinq montrent des signes de violentes interactions avec des formes distordues et de longs filaments d'étoiles et de gaz s'étendant très loin du corps des galaxies. Ce système est le prototype même des petits amas appelés groupes compacts. 

Membres du groupe

Ce groupe de cinq galaxies est constitué à l'origine de NGC 7317, NGC 7318a, NGC 7318b, NGC 7319 et NGC 7320.

En réalité, seules les quatre premières galaxies citées (de NGC 7317 à NGC 7319) forment réellement un groupe compact et sont situées dans une même région de l'espace, leurs bras spiraux et leurs disques étant d'ailleurs très déformés par les forces de marée. Ce groupe serait situé à environ 340 millions d'années-lumière de la Voie lactée.

NGC 7320 quant à elle est beaucoup plus proche (entre 35 et 40 millions d'années-lumière), son alignement dans la ligne de visée d'un observateur terrestre n'étant que fortuit. Le redshift de NGC 7320 est sensiblement le même que celui de NGC 7331 et ses voisines, elle appartient donc probablement au groupe de NGC 7331.

En revanche, NGC 7320c, bien que se trouvant visuellement un peu plus à l'écart du groupe (à environ 4 minutes d'arc de NGC 7320), semble bel et bien être située dans la même région que les quatre premières, une grande queue de marée la reliant à NGC 7319. 

Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Caméra CCD ATIK L+ capteur Refroidi + Roue à 5 filtres Xagyl + aplanisseur de champ
Refroidi à: - 10°C(capteur -10°C)
Logiciel d’acquisition : APT (Astro Photography Tool)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 ,IRIS et Paint,
Acquisition:
Luminance BINING 1X1:  19 poses de  5 mn ,  17 darks,  17 offsets,  17 flats.
Fitre Rouge bining 2x2: 8  poses de  75s , 7 darks, 7 offsets,  7 flats.
Filtre Vert bining 2x2: 8 poses de  75s , 7 darks, 7  offsets, 7 flats.
Filtre Bleu bining 2x2 : 8 poses de 75s ,7 darks, 7  offsets, 7 flats.
Conditions atmosphériques:
A 21h30 HL (19h30 TU) :T 18°c , HR 49%, Ciel dégagé, Vent ENE 11 kmh .
A 00h30 HL (22h30 TU) :T 15°c , HR 59%, Ciel dégagé, Vent ENE 8 kmh .
Pression atmosphérique :  1019 mbar
Illumination de la Lune :  23,7  %  Lever à  2h03 TU
SQM : Qualité du ciel :   20,77


Quelques infos sur les objets célestes.

Vous trouverez,accompagnant l'image, les infos concernant la découverte de ces objets.                                                                                          Plus...

Informations sur la mise en oeuvre.

Matériel mis en oeuvre pour l'acquisition de l'image,les différentes conditions, atmosphériques,de prétraitement,et traitement.

Plus...

                   NGC 4565     " La Galaxie de l'Aiguille"

SOIREE ASTROPHOTO DU MARDI 19 AVRIL 2018
 
Ce jeudi soir,le ciel étant avenant,j’ai décidé d’aller faire un petit tour dans la constellation de la chevelure de Bérénice,non pas pour y chercher des poux mais pour y débusquer NGC 4565,(Alias la galaxie de l’aiguille).
Et pour ce faire j’ai sorti le Schmidt cassegrain Célestron C11 sur sa monture EQ8.
J’ai réduit la focale à 6,3 car à F 10,pas moyen de tomber pile poil sur la galaxie,et le réglage avec la molette qui est très démultipliée pour fair la mise au point,c’est tout un chantier.
L’image finale n’est pas terrible,trop d’ouverture,et malgré l’abaissement de la T° du capteur,il subsiste encore après traitement,pas mal de gradient.
Il faudra que j’essaie de traiter l’image avec Pix.
Quelques caractéristiques,source wiki :
NGC 4565, également connue sous le nom de galaxie de l'Aiguille, est une galaxie spirale vue par la tranche située à environ 311 à 402 millions d'années-lumière de la Terre dans la constellation de la Chevelure de Bérénice2. Elle a été recensée par William Herschel en 1785.
D'un diamètre d'environ 100 000 années-lumière, elle est caractérisée par une importante bande de poussières qui cache une partie de son bulbe.
NGC 4565 : Magnitude 10,49     Dimensions 15,9’ x 1,85’ d’arc.
 
Configuration matériel et acquisition :
 
Montage:  Télescope schmidt Cassegrain Célestron C11 F/6,3,sur monture équatoriale Eq8.
Imageur: APN CANON 450D refroidi + filtre CLS
Refroidi à: -10°C
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel d’acquisition :  Artemis Capture
Logiciel de prétraitement : Deepskystacker
Logiciels de traitement : Photoshop Cs5,Paint
Acquisition:  24 poses de  5 mn à 800 Iso,  20 darks,  24 offsets,  24 flats
Conditions atmosphériques:
A 23HL (21h TU):T 17°c , HR 66%, Ciel dégagé, Vent ESE 6kmh.
A 01hl30 ( 23h 30 TU ):T 15°c , HR 66%, Ciel dégagé,Vent E 10kmh .
Pression atmosphérique : 1023
Phase de la Lune : 13,7  %
Lever : 9h40
SQM à 23hl 20.69
SQM à 01hl30 21.15

    M 97  et M  108    Nébuleuse planétaire et galaxie

SOIREE ASTROPHOTO DU MARDI 17 AVRIL 2018
 
Le ciel enfin a eu pitié de nous pauvres astronomes amateurs,et nous a offert cette nuit un ciel étoilé digne de ce nom.
Bon d’accord ce n’est pas le ciel du Larzac,mais il faut choisir,aller élever des chèvres sur le plateau arride ou vivre confortablement au bord de la mer.
Donc comme je l’avais prévu j’ai pointé la lunette vers la grande ourse (Ursa major pour les puristes),tout près de l’étoile gama (alias Merak).
J’ai fait une mise en station sur Dubhe,ensuite une PAE (Amélioration du pointage)sur Merak,et ensuite la belle nébuleuse planétaire M 97,improprement nommée le Hibou,car le hibou possède deux plumes en haut de la tête et qui n’existent pas ici,moi je l’appellerai plutôt la chouette elle ressemble plus à une chouette hulotte qu’à un hibou.
Ceci dit suivant la source wikipédia :
M 97 (NGC 3587)est une nébuleuse planétaire située à une distance d'environ 621 pc (∼2 030 a.l.) dans la constellation de la Grande Ourse. Elle s'étend sur une distance d'environ 2 années-lumière. Son âge est estimé à 6 000 ans. Elle a été découverte par Pierre Méchain le 16 février 1781.
 
La masse totale de la nébuleuse est d'environ 0,15 masse solaire, tandis que l'étoile centrale, une naine blanche, aurait une masse d'environ 0,6 masse solaire.
 
La nébuleuse dans son ensemble aurait une forme de « tore cylindrique » (un peu comme un globe auquel on aurait retiré les pôles) qui serait vue depuis la Terre de façon oblique. Ainsi, les deux « trous » des extrémités, qui sont en fait des régions beaucoup plus pauvres en matière, formeraient les « yeux » du hibou, par transparence.
Caractéristiques : Mag 9,9   Dimensions 3,4 x 3,3 ‘ d’arc.
 
Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  30 poses de  5 mn à 800 Iso,   20 darks,  30 offsets, 29  flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H15 HL (20h15 TU) :T 15°c , HR 73%, Ciel dégagé, Vent N 8kmh .
A 00H55 HL (22h55 TU):T 12°c , HR 79%, Ciel dégagé, Vent NNE 8kmh.
Pression atmosphérique :  1026 mbar
Illumination de la Lune : 3,9  %  Lever à 8h24
SQM à 22h15 : 20.05
SQM à 00h55 : 21.03

                    NGC 2467    "Skull and crossbones"

SOIREE ASTROPHOTO DU 20 MARS 2018.
Le ciel de la journée promettait plein de bonnes choses pour la soirée, mais la météo en avait décidé autrement, ciel correct jusqu’à 15h, puis quelques nébulosités en fin de journée et toujours quelques coroles blanches jusqu’à 22h venant du NE.
Malgré tout j’ai tenté d’imager une nébuleuse peu connue sous nos latitudes, puisqu’elle se situe dans la constellation de la Poupe à une déclinaison de : – 26°24’ et AD: 7h 52 m 30s.
NGC 2467 , est une nébuleuse diffuse à émission éclairée par NGC 2467.
Située à 13000 a.l, c’est une pouponnière d’étoiles en formation.
Dimensions photo: 15' x 15' d'arc; Visuelles: 7' x 4'.
Malgré 2h15  d’acquisition, le résultat ne correspond pas à mes attentes, sans doute à cause du fait qu’elle est bien basse sur l’horizon Sud, ce qui fait qu’elle est juste au-dessus des toits, et qu’à l’heure où j’ai fait ces photos l’éclairage public n’était pas coupé.
De plus des nuages se sont plus ou moins faufilés sur quelques images, masquant en partie la nébuleuse.
Si vous allez la voir sur certains sites vous la verrez bien plus grande et plus belle que ce que j’ai produit, enfin ce n’est pas grave je n’ai pas forcément perdu mon temps, cela m’a permis de mettre et lever le nez au firmament.
Configuration matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:   2h15mn à 800 Iso,  24 darks,   24 offsets, 24  flats.
SQM mesures à la verticale du site avant coupure éclairage public : 20,27 
SQM après coupure éclairage public : 20,70
Conditions atmosphériques:
A 21H30 HL (20h30 TU):T 5°c , HR74 %, Ciel dégagé turbulent, Vent N 19Km/h .
A 00H HL (23h TU):T 2°c , HR 76%, Ciel dégagé voile d’altitude, Vent N 16Km/h.
Pression atmosphérique :  1026 mbar
Illumination de la Lune :  12,6 %  Lever à 8h53

                          PK 205+14.1   ou  Abell  21

SOIREE ASTROPHOTO JEUDI 22 FEVRIER 2018 : PK 205+14.1 Nébuleuse planétaire
Toujours un ciel engageant, ce qui oblige à sortir les instruments.
Hier soir j’ai jeté mon dévolu sur cette nébuleuse planétaire que depuis 1971,puisque ce sont des astronomes soviétiques qui ont déterminés qu’il s’agissait bien d’une nébuleuse planétaire.
Cette nébuleuse appelée aussi Abell 21 ou Sharpless 274, se situe dans la constellation des Gémeaux, à la lisière de la Constellation de Canis minor (le petit chien).
Elle est d’une magnitude approchant 16, et est donc très difficile à observer, sauf sous un ciel bien noir (ce qui n’est pas le cas chez nous)et avec un instrument d’au moins 300mm.
Elle est à peu près à une distance de 1500a.l.
Néanmoins je me suis lancé dans l’aventure pour 2h d’enregistrement,malgré une lune qui commence à être gênante et l’éclairage public du village qui ne se coupe qu’à 23h.
Après une mise en station sur Procyon, une PAE sur cette même étoile, ensuite direction la nébuleuse, j’ai fait confiance à ma monture et après une première image de 2mn à 1600 ISO, elle était bien sur le capteur.
La suite des acquisitions se sont faites sur le logiciel APT.
Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  2H05 de pose à 800 Iso, 24 darks,  24 offsets,  24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20h hl :T 3°c , HR 66%, Ciel dégagé , Vent NNE 16K M/H .
A 22h hl :T 1°c , HR 72%, Ciel dégagé ,Vent NNE 16 KM/H .
Pression atmosphérique : 1016
Illumination de la Lune :  44,6%  lever à 11h23
PETITE PARTICULARITE :
Sur la dernière image que j’ai pris ,il y a un flash de satellite, je pense que c’est un flash d’iridium, mais ça ne correspond pas à l’heure où j’ai enregistré cette image.
 

                          NGC 2264 NEBULEUSE DU CONE

SOIREE ASTROPHOTO DU MERCREDI 21 FEVRIER 2018
Le ciel, semblait correct au dessus de l’AUNIS, mais malgré tout on voyait un halo brumeux persistant.
Les nuits sans nuages étant devenues rares, il fallait encore une fois profiter de l’instant présent.
Par conséquent, préparation de la lunette et le toutim à 18h30 hl, et direction la constellation de la Licorne pour imager (une fois n’est pas coutume) NGC 2264 et la célèbre nébuleuse du cône.
Mise en station sur Procyon (canis minor),ensuite une PAE sur Alhéna des Gémeaux et puis NGC 2264 pile poil sur le capteur.
SOURCE :atunivers.free.fr
La nébuleuse du Cône est une remarquable nébuleuse dans le Bras d'Orion qui entoure l'amas stellaire NGC 2264. Le 'cône' est une nébuleuse sombre en forme de triangle en bas de la nébuleuse. L'étoile brillante au centre de l'image est 15 Monoceros de la constellation de la Licorne (ou 'S Monocerotis') - c'est un système quadruple composé de quatre étoiles bleues-blanches brillantes (classes O7, B7, B8 et A6) qui est en partie responsable de l'éclat de la nébuleuse.La distance à la nébuleuse du Cône est bien établie, grace à l'amas central d'étoiles. Cette distance est d'à peu près 2200 années lumière, ce qui signifie qu'à l'intérieur du Bras d'Orion elle se trouve 900 années lumière plus loin que la grande nébuleuse d'Orion.
 
 
 
Configuration matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  2h15mn de pose à 800 Iso,   24 darks,  24 offsets,  24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20H30 HL :T 3°c , HR 72%, Ciel dégagé , Vent NNE 18 Km/h .
A 23H00 HL:T 2°c , HR 80%, Ciel dégagé , Vent NNE 13 Km/h.
Pression atmosphérique : 1019 mbar
Illumination de la Lune :  34,3 %  Lever à 10h50
 
 

                                                     IC 2169

 SAMEDI 17 FEVRIER 2018 :  IC 2169

Journée comme d’habitude très humide et nuageuse, la fin de journée s’éclaircissant, et après consultation des sites météo (Météo blue et GFS), le ciel de cette soirée semblait relativement dégagé.
Après une mise station sur Bételgeuse , j’ai fait une PAE (pour améliorer le pointage),et direction IC 2169 sans problème, mise au point et un doute subsistait car cette nébuleuse à réflexion est vraiment très diffuse.
Malheureusement une mise à jour de mon PC portable,a mis fin prématurément aux prises de vue.J’avais programmé 25 photos,et au final je n’ai pu en exploiter que 19.
Cette nébuleuse est détachée de celle du Cône, mais elle appartient sans doute au même nuage moléculaire. Cette nébuleuse est un exemple typique d'une nébuleuse à réflexion - la poussière de la nébuleuse réfléchit la lumière des étoiles qui se trouvent à l'intérieur, ce qui provoque ce rayonnement de couleur bleue.
Configuration matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition : 1h35 à 800 Iso,   18 darks,   18 offsets,   18 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20h30  HL :T 7°c , HR 88 %, Ciel dégagé , Vent ONO 16 Km/h .
A 22h30  HL:T 6°c , HR 94 %, Ciel dégagé , Vent ONO 8 Km/h .
Pression atmosphérique :  1026 mbar
Illumination de la Lune :  4 %  Lever à 9h
POUR EN SAVOIR PLUS  : http://atunivers.free.fr/5000lys/nebuleuses/ngc2264.html

                                          Sh 2-261    " La nébuleuse de Lower"

Soirée astrophoto du Lundi 12 Février 2018 : 

Après une journée ensoleillée, il semblait que la soirée s’annonçait propice à la photo.
Malheureusement les nébulosités ont fait leur apparition vers 18h30,et il a fallu jongler entre les nuages pour aller imager cette nébuleuse à émission très faible qu’est Sh 2-261,dans la constellation d’Orion, à 50’ d’arc au SO de 69 Ori et au Nord de v Ori.
Surnommé aussi « la nébuleuse de Lower » .Sa taille est d’environ 40’ x 30 ‘ d’arc.
Harold et Charles Lower - père et fils astronomes amateurs l’ ont capturé  sur une plaque photographique en 1939.

 Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi à: - 5°C+ aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  2h20 de pose à 800 Iso, 24 darks, 24 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19h35 HL:T 3°c , HR 73%, Ciel dégagé, nuages épars , Vent S 10Km/h .
A 23h15 HL:T 2°c , HR 83%, Ciel dégagé, nuages intermittents , Vent SE 10Km/h .
Pression atmosphérique : 1019 mbar
Illumination de la Lune : 8,2 % Lever à 6h.
 

                                                      IC 2162   Complexe  nébuleux

Jeudi 08 février
Un ciel pas forcément avec un seeing engageant,mais comme j'avais eu quelques problèmes de pointage à ma dernière sortie,je me devais de retenter la "mise en boîte"de l'objet IC 2162 et ses consoeurs dans la constellation d'ORION,toujours dans la zone qui jouxte les pieds des Gémeaux.
IC 2162 est la nébuleuse la plus visible d'un groupe de 4 nébuleuses (SH 2-256,SH 2-257,SH 2-254).
Ce complexe nébuleux est à 6500 a.l,découvert par l'américain Edward Emerson Barnard au début du XX siècle.
Les autres nébuleuses ont été découverte en 1959 par Steward Sharpless.
Ces nébuleuses à émission région HII,sont très faibles surtout SH 2-254.
Pour espérer les voir avec un télescope ,il faudra un ciel bien noir et opter pour un filtre UHC à minima.
Sur cette image vous y retrouverez aussi cette petite curiosité qu'est NGC 2195,un petit astérisme.


Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25 poses de 5 mn à 800 Iso, 24 darks, 24 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A H 20 HL:T 1°c , HR 79%, Ciel dégagé,léger voile en altitude , Vent SE 3Km/h .
A H 22 HL:T 0°c , HR 86%, Ciel dégagé,léger voile en altitude , Vent SE 3Km/h .
Pression atmosphérique : 1023/1019 mbar
Illumination de la Lune : 39,2 % Lever à 2h20 

                                         NGC 2174   La nébuleuse du singe

Lundi 22 janvier 2018

Je vous propose cette nébuleuse,saisie entre les nébulosités qui nous arrosent copieusement depuis bientôt deux mois.
Il fallait de l'eau comme disent certains,et puis ils vont bientôt pleurer à cause des inondations,tout ça pour dire qu'on est jamais content.
En tout cas moi j'ai mis mon nez dehors hier soir profitant d'un ciel qui s'est ouvert,mais cela n'a pas duré longtemps puisque mes prises à peine finies aux environ de 22h HL,le brouillard est monté et le spectacle a été fini.
Enfin j'ai tourné la lunette du côté Nord d'Orion,à la limite Sud des Gémeaux au Sud de mu Gem,pour aller imager cette belle nébuleuse NGC 2174 alias "Monkey Nébulae",qui s'étend sur 40'x30' d'arc en dimensions apparentes (aussi grande qu'une pleine lune!).
Son découvreur n'est autre que l'astronome Marseillais Edouard Stephan,en 1877,oui le même qui a donné son nom au célèbre quintet.
Cette nébuleuse est associée à un amas ouvert (NGC 2175)étoiles très éparses de magnitude 10,5.
NGC 2174 est une nébuleuse à émission H II,située à environ 6400 a.l.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 29 poses de 5 mn à 800 Iso, 20 darks, 27 offsets, 27 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H50 HL:T 9°c , HR 90%, Ciel dégagé, Vent O 11kmh .
A 22H15 HL:T 8°c , HR 95%, Ciel voilé , Vent O 11kmh .
Pression atmosphérique : 1026 mbar
Illumination de la Lune : 28,1 % Lever à 11h23

                    NGC  1360   Nébuleuse planétaire

DATE: Mercredi 29 Novembre 2017

Tout d'abord,mille excuses pour la qualité de l'image,j'ai voulu tenté une expérience pour voir jusqu'où je pouvais descendre sur l'horizon.
Conséquences,j'ai bénéficié de la pollution lumineuse du village,et ensuite un ciel très chargé en humidité à cette hauteur,et la présence de la lune (illumination à 81%).
Il faut dire que l'objet convoité se trouve dans la constellation du Fourneau,NGC 1360 Nébuleuse planétaire dont les coordonnées sont AD 03h33mn15s Décl -25°52'18",malheureusement l'opération n'est pas très concluante,c'est dommage car cette nébuleuse est d'un joli bleu.

Un peu d'Histoire: Source WIKIPEDIA
Elle a été découverte par l'astronome américain Lewis Swift en 1859. La magnitude apparente de cette nébuleuse planétaire est de 9,4 et ses dimensions apparentes sont de 8,6' par 6,2'.
Certaines sources attribuent la découverte de NGC 1360 à l'astronome allemand Friedrich August Theodor Winnecke en 1868, mais l'astronome américain Lewis Swift l'avait observé en 1859. Toutefois, ce dernier n'a publié sa découverte qu'en 1885. L'astronome allemand Wilhelm Tempel a aussi observé cette nébuleuse le 9 octobre 1861.Âge et structure de NGC 1360
NGC 1360 est une vaste nébuleuse planétaire dont la coquille n'est pas évidente. Les images prises en lumière H alpha et l'étude des spectres de NGC 1360 montrent que le modèle qui représente le mieux la nébuleuse est une coquille ellipsoïde dont l'axe principal a une longueur double de l'axe secondaire. L'axe principal est penché à 60° par rapport à notre ligne de vision. L'âge de la coquille est d'environ 10 000 ans et sa faible densité, inférieure à 130 atomes d'hydrogène par centimètre cube, impliquent que NGC 1360 a commencé à se fondre dans le milieu interstellaire. Sur la l'image de l'ESO (voir la galerie), on observe une région de faible émission ionisée près de l'extrémité nord-est de l'axe principal. Cette région se déplace plus rapidement et est moins âgée que la coquille de la nébuleuse

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H HL:T 2°c , HR 89%, Ciel Dégagé, Vent NNO 11.
A 00H HL:T 2°c , HR 95%, Ciel Dégagé, Vent NE 5.
Pression atmosphérique : 1013 mbar
Illumination de la Lune : 81,3 % Lever à 15h17


                 NGC 457  "L'AMAS DE LA CHOUETTE"

DATE:Samedi soir 25 novembre 2017
Le ciel aurait pu être meilleur,j'ai joué à cache cache avec quelques nébulosités,pour finir par imager un objet facile dans la constellation de Cassiopée,l'amas ouvert NGC 457 est bien connu des astronomes amateurs pratiquant l'observation classique,facile à trouver à partir de l'étoile delta cas ou alias Ruchbah.
Lorsque l'on regarde vers le Nord,cet amas se situe au sud de Ruchbah à environ 2° SO.
Le découvreur encore une fois,pour ne pas le nommé est William Herschel en l'an 1787.
L'amas ouvert est à environ 8000 a.l.
L'organisation de ses étoiles,lorsque l'on regarde l'amas avec le couple stellaire PHI 1/PHI 2 (Qui ne fait pas parti de l'amas,distance 2300 a.l, magnitude 5 et 7 séparées de 135" d'arc)vers le haut,le fait ressembler à une chouette pour certains alors que d'autres y voient le célèbre "E.T" de Spielberg.
Cet amas ouvert est accompagné à environ 1,5° au Nord d'un autre amas ouvert NGC 436.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H30 HL:T 3°c , HR 83%, Ciel Dégagé,avec quelques nuages, Vent OSO 5K.
A 00H10 HL:T 2°c , HR 94%, Ciel Dégagé,voile nuageux , Vent NNO 6K.
Pression atmosphérique : 1026/1029 mbar
Illumination de la Lune : 42,1 % Lever à 13h20

                      NGC  1579   "LA TRIFIDE DU NORD"

Vendredi 17 Novembre 2017

Encore une petite image pour finir la semaine,ciel correct et pas de lune.
J'ai tourné la lunette du côté de Persée,l'objet recherché a tardé à venir dans l'axe de ma visée, en raison du pignon de ma maison,mais la patience a fini par payer.
Je vous présente donc NGC 1579,aussi nommée "la trifide septentrionale"je trouve que c'est une comparaison un peu surfaite,car son éclat n'égale pas la vraie trifide du sagittaire M20.
Dimensions apparentes: 12' x 8' d'arc,on est loin des 28' d'arc de M20.
Dimensions: NGC 1579 6,8 a.l, distance: 1960 a.l
Dimensions: M 20 (? désolé je n'ai pas trouvé ses dimensions),Distance: 5200 a.l.

NGC 1579,est une nébuleuse diffuse. L'image en lumière visible montre qu'elle renferme une nébuleuse en émission (la zone rouge en bas de l'image) et une nébuleuse par réflexion (la zone bleue en haut,très peu visible sur mon image). Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788.
Cette nébuleuse est illuminée par LkHα 101, une étoile rougeâtre massive dont la luminosité est supérieure à 8000 fois celle du Soleil. Cette étoile fait partie d'un jeune système binaire.On pense que ce système binaire est entouré d'une centaine d'étoiles moins massives et donc moins lumineuses.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 21H30 HL :T 7°c , HR 88%, Ciel Dégagé, Vent NNE 16 en rafales.
A 23H00 HL :T 6°c , HR 90%, Ciel Dégagé, Vent NNE 16.
Pression atmosphérique : 1026 mbar
Illumination de la Lune : 0,4 % Lever à 6h43

     NGC 660     Galaxie constellation des poissons

  • GALAXIE
  • GALAXIE
  • GALAXIE
  • GALAXIE
Mercredi 15 novembre 2017
La fête continue,ayant encore un peu de gaz,j'ai poussé la curiosité à aller chercher cette petite galaxie, NGC 660,peu connue et qui habite pas très loin de M74,sa magnitude tourne autour de 11,et ses modestes dimensions ne sont que de 8' x 3' d'arc en photo,et seulement 2' x 0,5' d'arc en visuel,c'est dire qu'il faut pour l'apprécier,un instrument de gros calibre.
Un peu d'histoire:Source wikipédia
NGC 660 est une galaxie spirale barrée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784. NGC 660 est une galaxie à anneau polaire, c'est-à-dire qu'un anneau de gaz et d'étoiles tourne autour de ses pôles presque perpendiculaire à son plan. On dit de ce genre de galaxie qu'elle est de type PRG, de l'anglais «Polar Ring Galaxy». Le diamètre de l'anneau polaire de NGC 660 est d'environ 40 0007. NGC 660 est également une galaxie active de type Seyfert 2 (Sy 2)1.
Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 15,588 ± 4,015 Mpc (∼50,8 millions d'a.l.) , ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à:-5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H:T5°c , HR 83%, Ciel dégagé, Vent NE16.
A 00H15:T4°c , HR 88%, Ciel dégagé,Vent NE14.
Pression atmosphérique :1023
Phase de la Lune : 2 %

 M 74      Galaxie dans la constellation des Poissons

  • GALAXIE
  • GALAXIE
  • GALAXIE
Mercredi 15 Novembre 2017
Encore un ciel à l'invite.
Ce soir direction la constellation des poissons,Déclinaison +15°47'et 1h36'41s,c'est à dire la galaxie M 74.
Cette constellation des poissons n'est pas très riche en astres brillants,les deux chaînes qui composent la constellation des poissons se rejoignent au niveau de Alpha Psc,magnitude 4 seulement.
Cette galaxie fut découverte par Pierre Méchain en 1780,et Charles Messier l'intègre à son catalogue dans la même année.
M74 est une galaxie spirale,distante de 9 Mpc,sa magnitude apparente avoisine 9,8,dimensions: 10' x 9,5' d'arc.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à:- 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets,19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H45:T6°c , HR 76%, Ciel Dégagé, Vent NE13.
A 22H:T5°c , HR 83%, Ciel Dégagé,Vent NE16.
Pression atmosphérique :1023
Phase de la Lune,illumination : 6,5 %

                         QUINTETTE DE STEPHAN

Lundi 13 novembre 2017
Salut aux admirateurs de la voûte étoilée.
Hier soir,lundi 13 novembre s'annonçait propice à la balade nocturne,et comme je voulais tester mon APN refroidi sur le C11,je me suis lancé dans l'aventure,et je suis retourné du côté de la constellation de Pégase,pour voir si avec le C11 on pouvait distinguer un peu mieux les galaxies qui forment le quintette de stephan.
Le ciel était correct,mais la pollution lumineuse m'a pas mal handicapé,car malgré le filtre CLS,l'ouvertue du C11 étant de 280,et comme je l'ai utilisé à pleine focale(F/10),toutes les lumières sont rentrées dedans,les bonnes comme les mauvaises,malgré que la lune ne soit pas présente.

Un peu d'histoire:Source wikipédia.
Le Quintette de Stephan est un groupement visuel de galaxies situé dans la constellation de Pégase, et observé pour la première fois par l'astronome français Édouard Stephan en 1878. Stephan le catalogua en tant qu'agrégat de nébuleuses, personne n'imaginant à l'époque qu'il s'agissait en réalité de galaxies constituées de milliards d'étoiles et situées en dehors de notre propre Voie lactée.

Plusieurs galaxies parmi ce groupe de cinq montrent des signes de violentes interactions avec des formes distordues et de longs filaments d'étoiles et de gaz s'étendant très loin du corps des galaxies. Ce système est le prototype même des petits amas appelés groupes compacts.

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage:  Télescope schmidt Cassegrain Célestron C11 F/10,sur monture équatoriale Eq8.
Imageur: APN CANON 450D refroidi + filtre CLS
Refroidi à: -5°C
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel d’acquisition :  APT
Logiciel de prétraitement : Deepskystacker
Logiciels de traitement : Photoshop Cs5,Paint
Acquisition:  20 poses de 5 mn à 800 Iso,  16 darks,  19 offsets,  19 flats
Conditions atmosphériques:
A 20H30 HL :T4°c , HR 85%, Ciel Dégagé , Vent NNO 10K.
A 22H30 HL :T3°c , HR 89%, Ciel Dégagé,Vent N 11K .
Pression atmosphérique : 1026/1029
Phase de la Lune :   20%
Lever : 2H26 LE14


             NGC 7331 ET LE QUINTETTE DE STEPHAN

  • GALAXIES
  • GALAXIES
  • GALAXIES
  • GALAXIES
  • GALAXIES
Lundi 30 octobre 2017
Un ciel qui promettait d'être avenant (malgré quelques traces d'avions et des cirrus d'altitude),une lune qui commençait à être gibbeuse,et une météo qui nous promettait des cieux moins bons,m'ont quasiment obligé à faire une petite image,histoire de voir si mon APN réparé allait tenir ses promesses.
Direction la constellation de Pégase qui est quasiment au zénith en ce moment,pour traquer la galaxie NGC 7331,bien entourée de galaxies,et surtout qui jouxte le quinttete de Stephan à une trentaine de minute d'arc au sud.
Sur la cinquième image,qui concerne le champ total couvert par le capteur de l'APN ,je me suis amusé à repérer les galaxies qui y figurent,et je suis arrivé à en dénombrer pas mal,certaines ont une magnitude apparente de 14 et plus.
NGC 7331 (dimensions: 10,2' x 4,2'd'arc ;Magnitude:9,48)est une galaxie spirale barrée située à environ 42,4 millions d'a.l. de la Terre dans la constellation de Pégase. D'un diamètre d'environ 100 000 années-lumière, elle est l'élément principal d'un ensemble de galaxies connu sous le nom de Deer Lick group , bien que les autres galaxies de cet ensemble soient environ 10 fois plus éloignées de la Terre qu'elle.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: -10°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H30:T 9°c , HR 63%, Ciel dégagé , Vent NNE11K.
A 22H00:T 6°c , HR 72%, Ciel dégagé voilé,Vent NNE11K.
Pression atmosphérique :1026/1029
Illumination de la Lune : 77,6 %

                                COMETE      C2017 01

  • C2017 01
  • C2017 01
  • C2017 01
  • C2017 01
  • C2017 01
Samedi 14 Octobre 2017 22h TU

Juste pour marquer le coup.
Après un vendredi qui n'a pas tenu ses promesses,cette nuit de samedi a elle par contre retenu mon attention,orphelin de mon appareil "hypermod 450D"avec capteur refroidi qui est parti en réparation,j'ai remis en service mon APN 1000D partiellement défiltré,(filtre astrodon inside).
J'avais lu dans le magazine Astrosurf de septembre octobre qu'il y avait 5 comètes à voir,dont celle que j'ai imagé la nuit dernière.
Elle n'était pas loin de la nébuleuse NGC 1624,et de son amas ouvert en cours de constitution.
Elle circule à une vitesse importante du Sud vers le Nord,avec une magnitude assez faible,aux alentours de 14/15,et ne présente pas de particularité,du moins c'est ce que j'ai pu constater.
Malheureusement j'ai fait des poses assez longues,10 poses de 300s à 800ISO pour pouvoir la mettre en évidence,ce qui la représente comme un tiret,que je ne peux pas traiter avec DSS,mon logiciel a sans doute des problèmes. 
J'ai réussi malgré tout a la retraiter avec le logiciel IRIS,ce qui permet de mettre en évidence la longueur des tirets d'étoiles,indiquant le déplacement rapide de cette comète.

                                              M31                     Galaxie d'Andromède

La Bussière,samedi 23 septembre 2017: Latitude  46°37'07" N. Longitude 0°51'21" E.

Le ciel cette nuit ne permettant pas d'imager un objet moins lumineux,beaucoup de nuages d'altitude entrainant un ciel plus ou moins voilé,je me suis rabattu sur un objet plus facile à imager,en prolongation de Pégase,puisque Andromède est plus au Nord Est,et que la galaxie éponyme se trouve en haut du mât de la barque.

Historique:Source Wikipédia.
La galaxie d'Andromède, également identifiée sous les numéros M31 et NGC 224, est une galaxie spirale située à environ 2,55 millions d'années-lumière du Soleil, dans la constellation d'Andromède.

Appelée Grande Nébuleuse d’Andromède jusqu'à ce que sa nature galactique ait été reconnue dans les années 1920, la galaxie d'Andromède est la galaxie spirale la plus proche de la Voie lactée (toutes classes confondues, la galaxie la plus proche est celle du Grand Chien) et la plus grande galaxie du Groupe local dont toutes deux, entre autres, font partie. D'un diamètre approximatif de 140 000 années-lumière, elle contiendrait environ mille milliards d'étoiles.

Avec une magnitude visuelle de 3,4, la galaxie d'Andromède est l’une des rares galaxies visibles à l'œil nu depuis la Terre dans l’hémisphère nord. C’est également un des objets les plus étendus de la voûte céleste, avec un diamètre apparent de 3,18°, soit plus de six fois le diamètre apparent de la Lune.

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: -10°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:   1H 35 mn à 800 Iso,  18darks,  18offsets,  18flats.
Conditions atmosphériques:
A 23HL30:T16°c , HR 80%, Ciel voilé, Vent nul.
A 01HL30:T13°c , HR 85%, Ciel voilé ,Vent nul.
Pression atmosphérique : 1019mm/bar
Phase de la Lune,illumination :  21,2%

           NGC 7479                           Galaxie dans la constellation de Pégase

La Bussière,vendredi 22 septembre 2017: Latitude  46°37'07" N. Longitude 0°51'21" E.

Cette première nuit des Astronovades 2017,une fois le matériel installé et la nuit venue,m'a permis d'imager cette petite galaxie spirale barrée dans la constellation de Pégase,au sud de l'étoile Alpha,alias Markab,à environ 2,5°.

Cette galaxie fut découverte,une fois n'est pas coutume, par William Herschel en 1784.Elle est distante d'environ 105 millions d'a.l.

Ses dimensions modestes 2' x 1,5' d'arc,magnitude 11,font qu'il faut un télescope d'au moins 300mm pour commencer à percevoir ses spires,la barre reste assez facile à voir dans un diamètre plus modeste.

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: -10°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:   1H 40 mn à 800 Iso,  19darks,  19offsets,  19flats.
Conditions atmosphériques:
A 23HL:T16°c , HR 95%, Ciel Dégagé, Vent nul.
A 01HL:T12°c , HR 98%, Ciel Dégagé ,Vent nul.
Pression atmosphérique : 1026mm/bar
Phase de la Lune,illumination :  13,8%
 

 Plus...

                   NGC 4038 NGC 4039 GALAXIES DES ANTENNES


Samedi 22 04 2017
Le problème ici à Clavette city,l'éclairage public ne s'éteignant qu'à 01h du matin dans la nuit du samedi au dimanche,il est très difficile de faire une vingtaine de poses de 5mn,surtout lorsque l'objet choisi est très bas sur l'horizon Sud.NGC 4038 NGC 4039 "Galaxies des Antennes" se trouvant dans ce cas (constellation du Corbeau) juste au dessus des toits du village (AD 12h01'53",DEC -18°52'10")
Je n'ai donc pu faire qu'une quinzaine de poses.
Magnitude: 11,2
Taille: 5,2' x 3,1'

DONNEES SCIENTIFIQUES: Source Wikipédia
Les galaxies des Antennes (également appelée NGC 4038 / NGC 4039) sont une paire de galaxies en interaction situées dans la constellation du Corbeau. Elles ont été découvertes en même temps par William Herschel en 1785.
Chronologie
Il y a environ 1,2 milliard d'années, NGC 4038 et NGC 4039 étaient deux galaxies séparées. NGC 4038 était une galaxie spirale, et NGC 4039 une galaxie spirale barrée. Avant que les galaxies n'entrent en collision, NGC 4039 était la plus grande des deux. Il y a 900 millions d'années, elles ont commencé à s'approcher, leur aspect était alors similaire à celui qu'a NGC 2207 de nos jours. Il y a 600 millions d'années, les galaxies des antennes se traversèrent l'une l'autre, ressemblant à NGC 4676. Il y a 300 millions d'années, de la matière était éjectée des deux galaxies. De nos jours, c'est ladite matière qui forme ces fameuses antennes.
Dans environ 400 millions d'années, les noyaux galactiques entreront en collision, devenant un noyau simple entouré d'étoiles, de gaz et de poussière. Certaines observations et simulations suggèrent que ces galaxies fusionneront éventuellement en galaxie elliptique.

DONNEES TECHNIQUES:
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à:- 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 15 poses de 5 mn à 800 Iso (1h40mn), 14 darks, 14 offsets,14 flats.
Conditions atmosphériques:
A 00h15 hl :T 16°c , HR 49%, Ciel dégagé, Vent NNO 13 .
A 01h58 hl :T 13°c , HR 65%, Ciel dégagé, Vent N 11.
Pression atmosphérique : 1019mbar
Phase de la Lune : 17,4% 

               M 27    NEBULEUSE PLANETAIRE DUMBELL


Bonsoir les vacanciers!
Comment ne pas résister au ciel de la nuit dernière 13 Août 2017,la lune n'est venue se mêler au spectacle qu'à partir de 01h HL,ce qui m'a laissé le temps d'imager ce bijou du ciel d'été qui n'est autre que M27 aussi alias Dumbell ou l'haltère (je sais on l'a déjà vu et revu,mais quand même comment ne pas résister à ses charmes!)

Je vous cite la source wikipédia pour faire court:Cette nébuleuse, découverte par Charles Messier le 12 juillet 1764, est la première nébuleuse planétaire observée de l'histoire de l'astronomie. Elle porte le numéro 27 de son catalogue.
Cet objet est particulièrement brillant et possède un diamètre apparent très large, puisque la partie la plus lumineuse atteint 1/5 de celui de la Lune. Sachant que la vitesse d'expansion atteint 6,8 secondes d'arc par siècle, son âge est estimé à 3 000 ou 4 000 ans.
L'étoile centrale (à l'origine de la nébuleuse) a une magnitude apparente de 13,5, ce qui la rend difficilement observable pour un astronome amateur. C'est une naine blanche de couleur bleue très chaude (85 000 K). Elle est peut-être accompagnée d'une autre étoile, encore plus faible (magnitude 17), à 6,5 secondes d'arc de distance apparente.
La forme particulière de la partie lumineuse a valu à cette nébuleuse le nom de Nébuleuse de l'Haltère (Dumbbell en anglais). On lui connaît également les surnoms de Trognon de pomme, de Sablier (attention à la confusion avec d'autres objets !) voire de Diabolo.

Configuration matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: -5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 2H05mn à 800 Iso, 20 darks, 20 offsets, 20 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23h hl:T 18°c , HR 85%, Ciel dégagé , Vent NNO 10 .
A 01h46 hl:T 17°c , HR 90%, Ciel légérement voilé en altitude,Vent N8 .
Pression atmosphérique : 1019mbar


                            NGC 4038 NGC 4039     GALAXIES DES ANTENNES

                                                                      DETAILS