Bienvenue sur notre site

                              ASTROPHOTOGRAPHIE EN AUNIS       

Images réalisées dans le ciel d'AUNIS en Charente Maritime

Lever de lune sur la plaine d'Aunis
astro

Barnard 72               Nébuleuse du Serpent

  • serpent 1
  • carte
  • serpent legende
  • image brute

SOIREE ASTRO-PHOTO DIMANCHE/LUNDI 07/08/JUILLET
2019
Après la séance de mesures sur la Lune avec Arnaud pour
Laniakéa ; soirée récréative dans le ciel austral.
Je me suis inspiré de mon magazine Astrosurf, pour tenter
d’imager Barnard 72 et sa cour, ce qu’ont fait les professionnels
d’Atacama Photographic Observatory, mais pas avec les
mêmes moyens.
Barnard 72 ou LDN 66 (catalogue Lynds Dark Nebulae),est une
nébuleuse obscure (alias la nébuleuse du serpent),située dans
la constellation d’Ophiucus dans la partie sud ouest à peu près
aux mêmes latitudes qu’Antarès.
Elle est en pleine voie lactée pas très loin aussi du centre
galactique, d’autres nébuleuse obscures lui tiennent compagnie
(LDN66/57/55).
Ces nébuleuses obscures sont des nuages de poussières très
denses, pouponnières d’étoiles en gestation.
Mise station sur Vega, ensuite PAE sur Antarès, et entrée des
coordonnées AD et DEC sur la raquette.
Il a fallu faire confiance à la monture,car comme vous pouvez le
voir sur l’image brute, difficile d’y voir un serpent !
DONNEES SCIENTIFIQUES :
Ascension droite (α) 17h 23m 30s
Déclinaison (δ) −23° 38′ 0″
Distance ∼650 a.l. (∼199 pc)


Données techniques matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture
équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) +
logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de
champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 18 poses de 5 mn (1h30mn) à 800 Iso, 17 darks, 17
offsets, 17 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H45 HL (21h45 TU) :T 21°c , HR 76%, Ciel dégagé, Vent O
10kmh .
A 01H40 HL (23h40 TU) :T 18°c , HR 85%, Ciel dégagé, Vent 0
10kmh .
Pression atmosphérique : 1015mbar
Illumination de la Lune : 33 % Lever à 11H49 TU
SQM : 20,48



     NGC 6205 /M13                             Amas globulaire

  • image1
  • carte
  • image brute
  • image agrandie
  • image legende

SOIREE ASTROPHOTO DU VENDREDI 31 MAI 2019


J'ai essayé dans la nuit du 31 Mai au 1 Juin de saisir la comète C/2018 W2(Africano),et bien pas moyen de l'immortaliser sur le capteur de l'APN,sans doute sa magnitude au delà de 14 ne permettait pas de la capturer.
Je me suis rabattu,pour ne pas être bredouille,sur une valeur sûre qui trônait au dessus de ma tête,le célèbre amas d'Hercule.Malgré un firmament bien dégagé,le fond de ciel restait chargé de pollution lumineuse et aussi peut être des restes de la chaleur de la journée,j'ai donc écourté la séance de prises de vues à 10 photos.
Je vous laisse admirer la bête,chère au observateurs visuelles qui se régalent avec leurs gros instruments à détailler et affiner la vision de ce superbe bouquet d'étoiles.

Et ne pas oublier d'aller jeter un oeil sur cette petite galaxie au NE de M13,environ à 1°,
NGC 6207 , galaxie spirale située aussi dans la constellation d'Hercule. Elle est désignée comme SAc dans le schéma de classification morphologique de la galaxie et a été découvert par William Herschel le 16 mai 1787. NGC 6207 est situé à environ 30 millions d'années lumière de la Terre. 
Magnitude : 11,4
Magnitude absolue : -20,53

DONNEES SCIENTIFIQUES: source wikipedia

L'amas globulaire M13 ou Messier 13, très souvent appelé le Grand Amas d'Hercule ou simplement Hercule, est parmi les objets les plus imposants du catalogue Messier. Il a été découvert par Edmond Halley en 1714, et ajouté par Charles Messier dans son catalogue le 1er juin 1764.

Comportant plus de 500 000 étoiles, il est aussi l'un des plus vieux objets : son âge est estimé à 12 ou 14 milliards d'années. Il apparaît avec un diamètre de 20 minutes d'arc, soit un diamètre réel de 150 années-lumière. Il a cependant la particularité de contenir de nombreuses étoiles jeunes (appartenance confirmée d'après leur vitesse angulaire), ce qui est inhabituel pour un amas de cet âge : les scientifiques pensent que ces étoiles ne sont pas nées à l'intérieur de l'amas, mais ont plutôt été capturées par ce dernier.

M13 a été utilisé en 1974 (le 16 novembre) comme cible pour l'envoi d'un message à une potentielle civilisation extraterrestre. Ce message a été envoyé à partir du radiotélescope d'Arecibo, qui participe également au projet SETI. Il contenait des informations comme les chiffres, le numéro atomique de l'hydrogène, du carbone, de l'azote, de l'oxygène et du phosphore, des données sur l'ADN, la forme et la taille d'un humain, la population terrestre, et la position de la Terre dans le système solaire. Il mettra 25 000 ans à y parvenir (autant pour la réponse éventuelle). 

           M 101                     LA GALAXIE DU MOULINET

  • IMAGE 1
  • CARTE
  • LEGENDE
  • LEGENDE GROSSIE
  • IMAGE BRUTE

SOIREE ASTRO-PHOTO DU SAMEDI 04 MAI 2019

Après une journée bien nuageuse et froide,le ciel a bien voulu se dégager vers 21h (hl)ce qui m'a permis de visiter la constellation de la grande ourse et d'imager M 101 et sa cour à environ 4° au Nord de l'étoile êta (alias)Alkaïd,cette galaxie se voit de face et ses bras spiraux sont fortement inclinés ce qui lui vaut sans doute le surnom de la galaxie du "moulinet". 

Ascension droite 14h 03m 12,51s
Déclinaison +54° 20′ 53,1″
Vitesse radiale 237 ± 2 km/s
Distance environ 7 Mpc (∼22,8 millions d'a.l.)
Magnitude app. +7,9
Dimensions app. 22 minutes d'arc

HISTOIRE ET DONNEES SCIENTIFIQUES: source wikipédia

Histoire

La galaxie fut découverte en 1781 par Charles Messier et Pierre Méchain. William Herschel fut le premier à observer de petites taches (qui étaient en réalité des fragments des bras spiraux) entourant la galaxie. Depuis le début du XXe siècle, on a découvert pas moins de quatre supernovas dans cette galaxie :

SN 1909A, découverte en le 26 janvier 1909 par Max Wolf ;
SN 1951H, de type II découverte en 1951 ;
SN 1970G, découverte le 30 juin 1970 qui fut la plus lumineuse (elle atteignit la magnitude 11,5) jusqu'à l'apparition de SN 2011fe ;
SN 2011fe, découverte le 24 août 2011 atteint la magnitude 10 le 4 septembre 2011, sans doute proche de son maximum.

L'observation, en 1994-95, de céphéides situées dans la galaxie par le télescope Hubble a permis d'établir précisément la distance de M101 à 23 millions d'années-lumière de la planète Terre.

ObservationDans d'excellentes conditions, M101 peut être observée avec des jumelles. L'étendue de M101 impose d'utiliser des grossissements aussi petits que possible pour son observation. Il faut avoir un télescope d'au moins 250 mm pour commencer à distinguer le noyau, plus brillant, et des fragments de bras spiraux. Les bras spiraux offrent, lors de bonnes conditions, un beau spectacle dans un télescope de 400 mm à grand champ.A noter que la capture photographique longue pose autorise de voir ces détails avec un diamètre de télescope nettement plus petit .(En l'occurrence une pose de 10 min sur une lunette de 60mm avec un rapport F/D de 5.9 permet de distinguer très nettement les extensions).   

Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25  poses de 5 mn (2h05) à 800 Iso, 24 darks,  24  offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H10 HL (21h10 TU) :T 5°c , HR 73%, Ciel dégagé, Vent N 8 kmh .
A 01H25 HL (23h25 TU) :T 3°c , HR 77%, Ciel dégagé, Vent NNO 8kmh .
Pression atmosphérique : 1023 mbar
Illumination de la Lune :   0 %  Lever à  TU
SQM : qualité du ciel 21,19
 

GALAXIES  NGC 4631-4656     La baleine et crosse  de hockey

  • la baleine
  • legende
  • image brute debut
  • image brute fin
  • carte
  • image entiere

SOIREE ASTRO-PHOTO JEUDI 11 AVRIL 2019

Encore une soirée avec un ciel accueillant,la lune commence à être présente et il faut en profiter avant qu'elle n'inonde le ciel de sa forte luminosité.

Ce soir direction la constellation des chiens de chasse pour imager ce couple célèbre NGC 4631/4656 situé dans la partie SO de la constellation à la frontière de la constellation de "Coma bérénice".

La plus connue et la mieux visible est la spirale vue par la tranche NGC 4631 (Alias la baleine,bien qu'elle ne possède pas de queue).

Elle est accompagnée par NGC 4627 petite galaxie elliptique toute proche en interaction avec sa grande soeur .

NGC 4656 est associée à 4657 en étroite interaction,conséquence déformation de sa structure,qui rappelle une crosse de hockeyeur.

Ces galaxies furent découvertes par W.Herschel en 1787.

La séparation entre ces galaxies est de 32' d'arc (un diamètre lunaire),elles paraissent proches,mais en fait elles ne sont pas sur le même plan.

NGC 4631 est à 30 millions d'A.L et NGC 4656 à 34 millions d'A.L.

Dimensions apparentes: NGC 4631 , 13' x 2,5' d'arc , mag 9

NGC 4656 , 10' x 2' d'arc , mag 10,5.


Données techniques matériel et acquisition :

 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25  poses de 5 mn (2h05) à 800 Iso, 24 darks,    24 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H HL (20h TU) :T 10°c , HR 63 %, Ciel dégagé, Vent N11 kmh .
A 00H10 HL (22h10 TU) :T 7°c , HR 72 %, Ciel dégagé, Vent N11 kmh .
Pression atmosphérique :  1020 mbar
Illumination de la Lune :     40%  Lever à 11H24 TU
SQM :20,26

  NGC 2264                                NEBULEUSE DU CONE

SOIREE ASTRO PHOTO DU DIMANCHE 24 FEVRIER 2019


Un ciel dégagé,une lune absente en début de nuit une température suffisamment basse,favorise l'envie de lever le nez au ciel.

Je vous propose un classique de cette fin d'hiver, NGC 2264 (une partie du ciel  inclut les étoiles scintillantes bleues de l'amas de l'Arbre de Noël et la nébuleuse du Cône) dans la constellation de la Licorne. 

Une rapide mise en station sur l'étoile Procyon,une PAE sur Alhéna des Gémeaux,il ne restait que peu de chemin pour tomber sur le cône.


DONNEES SCIENTIFIQUES:Source Wiquipedia

NGC 2264 est un très jeune amas ouvert situé dans la constellation de la Licorne. Il a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

NGC 2264 est à environ 637 pc (∼2 080 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge de 9,0 millions d'années. La taille apparente de l'amas est de 40 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 24,2 années-lumière.

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme moins de 50 étoiles (lettre p) dont la concentration est faible (IV) et dont les magnitudes se répartissent sur un grand intervalle (le chiffre 3).

Considérant que la taille angulaire de l'amas lui-même est de 40 minutes d'arc, un très vaste complexe nébuleux entoure celui-ci, environ 3 degrés en diamètre. Ce complexe comprend des nébuleuses en émission, des nébuleuses par réflexion et des nébuleuses obscures. Au bas de la on aperçoit la nébuleuse du Cône, une dense nébuleuse obscure de gaz et de poussière. La forme inversée de l'amas de l'arbre de Noël est juste au-dessus du cône. En fait, ces étoiles font partie de l'amas NGC 2264. L'étoile très brillante au sommet de l'image est S Monocerotis (en). La nébuleuse de la Fourrure de Renard, dans le coin supérieur droit de l'image, n'est pas en général considérée comme faisant partie de NGC 2264, mais c'est sûrement une extension de gaz et de poussière de cette région.


Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  20 poses de 6 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20H15 HL (19h15 TU) :T 8°c , HR 86%, Ciel dégagé, Vent E 5 kmh .
A 22H25 HL (21h25 TU) :T 7°c , HR 89%, Ciel dégagé, Vent N 6kmh .
Pression atmosphérique : 1033 mbar
Illumination de la Lune :  66,3  %  Lever à  TU
 



           IC 2177                   NEBULEUSE DE LA MOUETTE

SOIREE DU SAMEDI 02 FEVRIER 2019

Après une journée ensoleillée et malgré un vent de NE qui soufflait à 15 km/h ,une température avoisinnant les 6°C (2°C ressenti),la soirée promettait la possibilité de faire de l'observation ou pour moi de faire une photo du firmament.
A 19h (HL),le toît de l'observatoire était ouvert,les 2 PC portables installés (un pour l'autoguidage,l'autre pour l'acquisition,et non pas pour l'inquisition!).
Les premières images étaient un peu gâchées par la pollution lumineuse du village car la lunette commençait à travailler au sud au dessus des toitures ,la constellation du grand chien étant basse sur l'horizon.
Mise en station sur Sirius,PAE sur cette même étoile et ensuite direction NGC 2177 qui est à 3° au NE.
J'ai donc jeté mon dévolu sur cette nébuleuse bien pâle (invisible en visuel) et très étendue N/S sur plus de 2 degrés, située à cheval sur la constellation de la licorne et du grand chien à environ -10° au sud de l'équateur céleste.
Cette nébuleuse porte en filigrane les amas ouverts NGC 2335 dans sa partie Nord et NGC 2343 plus bas et à l'Est.

SOURCE WIKIPEDIA:
IC 2177 est une nébuleuse en émission située à environ 3 800 années-lumière de la Terre . Elle s'étend sur une distance d'environ 100 années-lumière. 
Elle représente les ailes la nébuleuse de la Mouette.
Dans cette région de la Voie lactée, on retrouve également les amas ouverts NGC 2335, NGC 2343, NGC 2353 et, un peu plus au nord, M50. 

Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:   19 poses de  5 mn à 800 Iso,  18 darks,  18  offsets, 18 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20H30 HL (19h30 TU) :T 3°c , HR 73%, Ciel dégagé, Vent NNO 19 kmh .
A 22H30 HL (21h30 TU) :T 2°c , HR 75%, Ciel dégagé, Vent NNE 18 kmh .
Pression atmosphérique :  1015 mbar
Illumination de la Lune :  3,6  %  Lever à  6H55 TU
SQM: 20,37
 


                            M 78              Nébuleuse dans Orion

  • img traitee
  • IMG LEG
  • img brute
  • carte

SOIREE ASTROPHOTO DU MERCREDI 02 JANVIER 2019 (Suite)


Après cette nébuleuse dans la Constellation de Persée,et étant donné que l'horaire n'était pas trop tardif,j'ai pointé la lunette vers la Constellation d'Orion qui commençait à prendre de la hauteur pour imager une fois n'est pas coutume cette nébuleuse M78 (ou NGC 2068) qui est une nébuleuse par réflexion ,découverte en 1780 par Pierre Méchain. C’est la nébuleuse diffuse la plus brillante d'un groupe de nébuleuses qui comprend NGC 2064 et NGC 2067. Charles Messier l'ajouta à son catalogue le 17 décembre de la même année. 

Une PAE (amélioration du pointage) sur Alnitak,la première étoile de la ceinture d'Orion m'a amené tout près de l'objet convoité,et il ne restait plus qu'à faire quelques réglages,avant de lancer une série de 20 poses.

DONNEES SCIENTIFIQUES:

Ascension droite (α) 05h 46m 45,8s
Déclinaison (δ) 00° 04′ 45″
Distance environ 490 pc (∼1 600 a.l.)
Magnitude apparente (V) 8,3
8,0 dans la Bande B 4
Dimensions apparentes (V) 8,0′ x 6,0


DONNEES TECHNIQUES:

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20  poses de 6 mn à 800 Iso,  19 darks,  19 offsets,  19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H HL (21h TU) :T 2°c , HR 85%, Ciel dégagé, Vent NNE 10 kmh .
A 00H30 HL (23h30 TU) :T 1°c , HR 96%, Ciel dégagé, Vent NNE 10kmh .
Pression atmosphérique :  1039 mbar
Illumination de la Lune :    10,4%  Lever à  5h09TU

SQM: 21


             NGC 1491              Nébuleuse dans Persée

  • img traitee
  • img legende
  • img brute
  • carte

SOIREE ASTROPHOTO DU MERCREDI 02 JANVIER 2019


Cette nouvelle année commence donc par une nébuleuse.

Ce mercredi soir le ciel,notre ciel,semblait très accueillant,pas ou très peu de vent,une T° en baisse aux alentours de 5°C,et un ciel bien dégagé,la lune n'étant pas invitée aux festivités puiqu'elle se léverait vers 05h TU.

Il a suffit d'ouvrir le toît de l'observatoire de la lunette,mettre le matériel en station et aller fouiller un peu dans la constellation de Persée à l'Est de Mirfak,pour imager NGC 1491 qui est une nébuleuse en émission située dans la constellation de Persée. NGC 1491 est une région d'hydrogène ionisé. Cette nébuleuse a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.

DONNEES SCIENTIFIQUES:

Ascension droite:04h 03m 13,5s
Déclinaison (δ) 51° 18′ 58″
Distance 10 700 a.l. 3
Dimensions apparentes (V) 25,0 ′ x 25,0 ′ d'arc.

DONNEES TECHNIQUES:

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  30 poses de  5 mn à 800 Iso, 29 darks,  29 offsets,  29 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H HL (18h TU) :T 4°c , HR 72%, Ciel dégagé, Vent NE 13 kmh .
A 21H30 HL (20h30 TU) :T 2°c , HR 85%, Ciel dégagé, Vent NNE 10 kmh .
Pression atmosphérique :  1039 mbar
Illumination de la Lune :    10,4%  Lever à 5h09 TU
SQM : 20,5


      IC 63    IC 59       NEBULEUSES DANS CASSIOPEE

  • img traitee
  • img legende
  • img brute
  • carte

SOIREE ASTROPHOTO DU 30 DECEMBRE 2018

Ce Dimanche soir le ciel s'est dégagé comme par miracle (on ne devrait pas dire ça nous astronomes amateurs),mais c'est la vérité.

Le ciel n'était pas d'une qualité supérieure,car beaucoup d'humidité au niveau du sol et pas mal de turbulence en altitude.

Mais il faut faire avec sous nos latitudes,alors comme nous sommes privés de ciel dégagé depuis quelques semaines,j'ai voulu aller faire un petit tour dans la constellation de Cassiopée pour débusquer les nébuleuses IC 63 et IC 59 ,pas facile à observer.

Mise en station sur Capella (cocher),une PAE sur Ruchbah (Cassiopée),et ensuite IC 63.


DONNEES SCIENTIFIQUES: SOURCE WIKIPEDIA

 IC 63 est une nébuleuse à diffusion dans la constellation de Cassiopée.

AD:0h 59m 34.8s
DEC: 60° 49′ 7″
Taille 10'
Magnitude faible

Nébuleuse diffuse très pâle et indistincte. Elle est d'ailleurs surnommée "Le fantôme".

Objet difficile à voir car noyé sous un flot d'étoiles, seuls les gros instruments lumineux pourront voir cette nébuleuse accompagnée par IC 59, qui est encore moins distincte que celle-ci. 

DONNEES TECHNIQUES MATERIEL ET ACQUISITION:

 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C

Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  25 poses de 5 mn à 800 Iso, 24 darks,  24  offsets,  24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H HL (18h TU) :T 7°c , HR 89%, Ciel dégagé, Vent NE 16 kmh .
A 21H30 HL (20h30 TU) :T 6°c , HR 93%, Ciel dégagé, Vent NNE 11 kmh .
Pression atmosphérique : 1037 mbar
Illumination de la Lune :    34,6 %  Lever à  0H44 TU
 

                      M 33         Galaxie du Triangle

  • image finale m33
  • m33 legende
  • carte

SOIREE ASTROPHOTO DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018

Cette soirée fut consacrée aux essais d'acquisition avec ma caméra ATIK 314L+ avec une roue à filtres derrière la lunette edt 102 et la monture EQ6.

Le ciel était bien dégagé,la température aux alentours de 14°C,et il a fallu 23h pour pouvoir oeuvrer correctement car l'objet que j'avais choisi était caché par le pignon de ma maison.

Mise en station et PAE sur l'étoile Mirach de la constellation d'Androméde, M33 étant à 7° au SO.

L'aventure s'est terminée vers 01h30,le temps de faire les acquisitions en LRVB.

Données scientifiques: Source wikipédia

M 33:  Mag apparente 6,27     Dimensions app. 70,8 × 41,7 minutes d'arc

La galaxie du Triangle, également appelée M33, est une galaxie spirale de type SA(s)cd appartenant au Groupe local et située dans la constellation du Triangle. Sans doute satellite de la galaxie d'Andromède, sa distance au Soleil est assez mal connue. Les mesures actuelles donnent une distance allant de environ 0,73 Mpc (∼2,38 millions d'a.l.) à environ 0,94 Mpc (∼3,07 millions d'a.l.).

C'est la troisième galaxie la plus massive du Groupe local après la galaxie d'Andromède et la Voie lactée, et devant le Grand Nuage de Magellan ; avec une masse évaluée à 60 milliards de masses solaires, elle ne représente que 5 % de la masse de la galaxie d'Andromède, la matière noire constituant près de 85 % de cette masse.

Cataloguée pour la première fois par Charles Messier en 1764, la galaxie du Triangle avait probablement déjà été observée auparavant, étant visible à l'œil nu lorsque les conditions s'y prêtent. Son étude astronomique remonte au moins au milieu du XIXe siècle, puisque William Parsons, 3e comte de Rosse, avait, dès 1850, suggéré que sa structure présentait des spirales. 


 Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Caméra CCD ATIK L+ capteur Refroidi + Roue à 5 filtres Xagyl + aplanisseur de champ
Refroidi à: - 10°C(capteur -10°C)
Logiciel d’acquisition : APT (Astro Photography Tool)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:
Luminance BINING 1X1:  19 poses de  5 mn ,  17 darks,  17 offsets,  17 flats.
Fitre Rouge bining 2x2: 8  poses de  75s , 7 darks, 7 offsets,  7 flats.
Filtre Vert bining 2x2: 8 poses de  75s , 7 darks, 7  offsets, 7 flats.
Filtre Bleu bining 2x2 : 8 poses de 75s ,7 darks, 7   offsets, 7 flats.
Conditions atmosphériques:
A  23HL (21h TU) :T 14°c , HR 60%, Ciel dégagé, Vent NNE 11 kmh .
A 01H30HL (23h30 TU) :T 12°c , HR 63%, Ciel dégagé, Vent NNE 10kmh .
Pression atmosphérique :  1019 mbar
Illumination de la Lune :  92  %  Lever à  21H25 TU
SQM : Qualité du ciel :   18.85

                                              NGC 7331

  • NGC 7331
  • ngc 7331 legende
SOIREE ASTROPHOTO DU SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2018
 
Nouvel essai ce samedi soir avec la caméra CCD ATIK 314 L+,montée sur la lunette SW EDT 102.
Cette fois je me suis tourné vers Pégase ,pour moins subir l’éclairage public,et pour échapper en partie à la lumière de séléné.
Je suis allé visiter cette portion de ciel où figurent quelques belles galaxies,et notamment NGC 7331,qui elle-même n’est pas très loin du célèbre quintet de Stéphan.
Données scientifiques :Source WIKIPEDIA
NGC 7331 est une galaxie spirale barrée située à environ 13 Mpc (∼42,4 millions d'a.l.) de la Terre dans la constellation de Pégase. D'un diamètre d'environ 100 000 années-lumière, elle est l'élément principal d'un ensemble de galaxies connu sous le nom de Deer Lick group (en), bien que les autres galaxies de cet ensemble soient environ 10 fois plus éloignées de la Terre qu'elle.

Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Caméra CCD ATIK L+ capteur Refroidi + Roue à 5 filtres Xagyl + aplanisseur de champ
Refroidi à: - 10°C(capteur -10°C)
Logiciel d’acquisition : APT (Astro Photography Tool)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:
Luminance BINING 1X1:  12 poses de  5 mn ,  9 darks,  15 offsets,  9 flats.
Fitre Rouge bining 2x2: 10  poses de  150S , 9 darks, 15 offsets,  9 flats.
Filtre Vert bining 2x2: 10 poses de  150S , 9 darks, 15  offsets, 9 flats.
Filtre Bleu bining 2x2 : 10 poses de 150S ,9 darks, 15   offsets, 9 flats.
Conditions atmosphériques:
A H 22HL (20h TU) :T 18°c , HR 48%, Ciel dégagé, Vent NE 11 kmh .
A H 01H30HL (23h30 TU) :T 14°c , HR 57%, Ciel dégagé, Vent ENE 10kmh .
Pression atmosphérique :  1019 mbar
Illumination de la Lune :  40  %  Lever à  14 H TU
SQM : Qualité du ciel :   20,95

                                 Sh2-157    Nébuleuse HII

  • ORIGINE
  • LEGENDE
  • image brute
  • constellation cass ceph
  • carte1
  • carte 2
  • carte3

SOIREE ASTROPHOTO DU SAMEDI 08 SEPTEMBRE 2018

Encore un ciel clément qui oblige à sortir le matériel,et toujours autour du circum polaire,à la frontière des constellations de Cassiopée et Céphée,Sh2-157est une nébuleuse à faible émission, mais d'une extension visible considérable dans la constellation de Cassiopée; il est situé sur le bras de Perseus et est directement connecté à la grande association OB Cassiopeia OB2. La partie nord du nuage a une forme d'anneau, provoquée par l'action du vent stellaire de plusieurs étoiles géantes, tandis que le secteur sud apparaît excité par le rayonnement lumineux des étoiles de la classe spectrale O.

À l'intérieur se trouve un groupe d'étoiles très jeunes, qui représente la dernière génération d'un processus de formation d'étoiles incluant la même association Cas OB2 et le cluster ouvert proche NGC 7510 .

Bien évidemment cette nébuleuse est absolument invisible à l'oeil nu,aussi bien qu'avec un télescope d'amateur,peut être un gros diamètre avec un filtre UHC?

Ma prestation est bien modeste,comparé à ce que font les professionnels,mais pas avec les mêmes moyens.

Données techniques matériel et acquisition :

Sh2-157: 60' x 60' d'arc  ,RA 23H16   ,DE 60°02
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 15°C  (capteur -4,4 °C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:   25 poses de 5 mn (2h5mn) à 800 Iso, 21 darks,    35 offsets,  24 flats.
Conditions atmosphériques:
A H 22HL (20h TU) :T 20°c , HR 58%, Ciel dégagé, Vent N10 kmh .
A H 00H30 HL (22h30 TU) :T 17°c , HR 63%, Ciel dégagé, Vent NE 8kmh .
Pression atmosphérique :  1019mbar
Illumination de la Lune :   1 %  Lever à  5H35 TU


                                    NGC 281 "PACMAN"

  • ngc 281 originale
  • ngc 281 leg
  • carte
  • image brute
SOIREE ASTROPHOTOGRAPHIQUE DE: Lundi / mardi 03/04 septembre 2018

Encore une fois,profitant d'un ciel très correct avec un SQM de 20,99 à 01h HL (23h TU),la lunette est allée faire un tour dans la constellation de Cassiopée,qui nous arrive de l'Est,et qui bientôt sera au plus haut dans le ciel nocturne.
Je suis donc allé visiter cette célèbre nébuleuse,célèbre par sa ressemblance avec le héros de ce jeu non moins célèbre,et qui est répertoriée au New Général Catalogue sous le n° 281 (alias Pacman) .
Une mise ne station sur Caph (bêta de cassiopée),ensuite une PAE sur Schédar (alpha cassiopée),et puis la nébuleuse et son amas pile poil au centre du capteur.



Données scientifiques: Source wikipédia
NGC 281 est une région HII située à environ 10 000 années-lumière de la Terre dans la constellation de Cassiopée. D'un diamètre d'environ 100 années-lumière, elle fait partie du bras de Persée. Elle inclut ou est proche de l'amas ouvert IC 1590 , l'étoile double HD 5005 et plusieurs globules de Bok. Elle est visible dans un télescope amateur dans les zones où le ciel nocturne est suffisamment sombre. Elle est parfois officieusement appelée nébuleuse Pacman à cause de sa ressemblance fortuite au héros éponyme du jeu d'arcade Pac-Man.

Cette nébuleuse en émission a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1881. Barnard a probablement observé la même nébuleuse en 1890 et elle a été plus tard inscrite au catalogue IC sous la cote IC 115. 

Données techniques matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 15°C (Température capteur -3,5°C)
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  25 poses de 5 mn(2h05) à 800 Iso, 24 darks,   35 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H HL (20h TU) :T 21°c , HR 52%, Ciel dégagé, Vent NNE 11 kmh .
A 00H HL (22h TU) :T 18°c , HR 62%, Ciel dégagé, Vent NE 10 K .
Pression atmosphérique : 1016 mbar
Illumination de la Lune :  41,6  %  Lever à 0h29 TU
 

                   IC 1396 "La Trompe D'Eléphant"

SOIREE ASTRO PHOTO DU SAMEDI /DIMANCHE 11/12 08 2018:

Le ciel de ce samedi soir semblait propice à "un petit shoot",et malgré l'extinction de l'éclairage publique à 01h du mat,je me suis lancé dans l'aventure avec ma lunette EDT 102 et mon APN eos 450d refroidi.

J'ai tourné le dos aux réverbères qui inondent la partie sud et ouest de ma parcelle,pour jeter mon dévolu sur un bel objet situé dans la constellation de Céphée qui arrive du NE,et qui est IC 1396 ou "la trompe d'éléphant".

Mise en station sur l'étoile Véga de "la lyre",déplacement sur Deneb du "Cygne",ensuite une PAE (Amélioration du pointage) sur Alderamin de "Céphée" et puis IC 1396.

IC 1396: Magnitude 9,4     Dimensions: 170' x 140' d'arc

Source Astrosurf:www.astrosurf.com/zodex

La nébuleuse de la Trompe d'éléphant est une concentration de gaz et de poussières faisant partie de la nébuleuse IC1396 située à environ 2400 années lumière de la Terre. Au centre de l'image, nous voyons un pilier dense et opaque nommé IC 1396a  ou encore vdB 142 (catalogue van den Bergh) portant le nom de nébuleuse de la Trompe d'éléphant. On y voit une tache sombre avec une bordure sinueuse plus brillante. La bordure est constitué d'un nuage de gaz dense illuminé et ionisé par une étoile très brillante située plus à droite sur l'image. Cette nébuleuse est une pouponière d'étoiles contenant plusieurs étoiles très jeunes (moins de 100 000 ans) qui furent étudiées en détail en 2003. 

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 10°C
Logiciel de mise au point : APN Focus + finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  25 poses de  6 mn à 800 Iso (2h30mn),   25 darks,   35 offsets,   25 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H HL (21h TU) :T 19°c , HR 68%, Ciel dégagé, Vent NNE 6k.
A 01h50mn H HL (23h50 TU):T 17°c , HR 71%, Ciel dégagé , Vent ENE 6k.
Pression atmosphérique :  1019 mbar
Illumination de la Lune :   0.3%  Lever à 6h45 le 12/08

EVENEMENT:    ECLIPSE DE LUNE DU 27 JUILLET 2018

SOIREE D'OBSERVATION DE L'ECLIPSE DE LUNE DU 27 JUILLET 2018

Après un après midi très nuageux qui ne promettait rien de bon pour la soirée,et beaucoup de pessimisme,les plus " accrocs " se sont accrochés et enfin la récompense a été à la hauteur

Voir plus de renseignements sur cette éclipse sur Wikipédia.


                            NGC 6888    "Le Croissant"

  • ngc  6888
  • carte
  • image brute

SOIREE ASTROPHOTO DU 25 JUILLET 2018

Malgré une illumination de la lune à 96 %,le ciel étant très dégagé,j'ai tenté d'immortaliser pour la nième fois cette sublime nébuleuse qu'est NGC 6888 alias "le croissant",baignée dans un nuage d'hydrogène qui s'étend tout autour de l'étoile Sadr de la constellation du cygne.

NGC 6888: magnitude apparente +7,4 ; dimensions 18' x 12 ' d'arc

Quelques détails: Source wikipédia.

La nébuleuse du Croissant (NGC 6888) est une nébuleuse en émission située dans la constellation du Cygne, à environ 5 000 années-lumière2. Elle est issue des rapides vents stellaires créés par l'étoile Wolf-Rayet WR 136 (en), qui poussent la matière issue de vents plus lents éjectés par cette même étoile lorsqu'elle était plus jeune et plus petite (de type géante rouge) il y a 400 000 ans. Le front de choc engendre ce que l'on nomme une bulle de Wolf-Rayet. La nébuleuse est principalement ionisée par l'étoile centrale (photoionisation) qui a une température de surface de 70 000K3. La composition chimique de la nébuleuse montre un enrichissement en Azote et Carbone et un appauvrissement en Oxygène.


Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5 °C
Logiciel de mise au point : APN Focus + finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25  poses de  5 mn à 800 Iso,  20 darks, 35  offsets, 35  flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H HL (21h TU) :T 21°c , HR 81 %, Ciel dégagé, Vent ONO 10K .
A 01H25 HL (23h 25 TU):T 19°c , HR 90%, Ciel dégagé, Vent NNO 8K.
Pression atmosphérique : 1016 mbar
Illumination de la Lune : 96,4  %  Lever à 20h06

SQM: 18,98
 

                                    M8 LA LAGUNE

  • M8 FINALE
  • M8 LEG
  • CARTE
  • IMAGE BRUTE

SOIREE ASTROPHOTO NUIT DES 17 ET 18 JUILLET 2018

Le ciel de ce mardi soir promettait d'être accueillant,et après quelques réglages je me suis lancé dans l'aventure,pour vous offrir cette merveilleuse nébuleuse du Sagittaire à quelques encablures de l'étoile lambda ou alias Kaus Boréalis,le chapeau de la théiére.

M8 brille de mille feux,certains y voient une lagune,moi j'y vois une huître perlière dans son écrin de gaz d'hydrogène.

La mise en station fut sur Antarès (Scorpion),une PAE sur Kaus Boréalis (Sagittaire) et ensuite direction M8.

Pour les observateurs purs et durs,il faudra mettre un filtre UHC,pour mettre en valeur les dentelles de la belle du Sud.


SOURCE WIKIPEDIA:(c'est plus simple!)

Histoire

La nébuleuse a été découverte par Giovanni Battista Hodierna1 et redecouverte en 1747 par Guillaume Le Gentil qui l'intégra dans le catalogue de Messier. John Herschel découvrit que la région la plus brillante de la nébuleuse avait une forme de sablier. Cette région a été observée par le télescope Hubble en 1997, celle-ci étant considérée comme le lieu de la formation d'étoiles. En 1890, Agnès Clerke lui donna son nom de « nébuleuse de la lagune ».

Caractéristiques

La nébuleuse de la lagune est un immense nuage d'hydrogène et de poussières éclairé par une supergéante bleue, l'étoile 9 du Sagittaire. La taille de la nébuleuse est d'environ 110 années-lumière et sa distance tourne autour de 5 000 années lumière ce qui lui donne un diamètre apparent trois fois plus important que celui de la pleine Lune. La nébuleuse, comme de nombreuses nébuleuses diffuses, contient un bel amas ouvert, NGC 6530, issu de la nébuleuse, d'étoiles jeunes et très chaudes de type O et B âgées de seulement 2 millions d'années. La région du sablier, éclairée par l'étoile Herschel 36, est suspectée d'être le lieu de naissance d'étoiles. 


Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus + fine focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  18 poses de 5 mn à 800 Iso,  17 darks,  17 offsets,  17 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H45 HL (21h45 TU) :T  17°c , HR 81%, Ciel dégagé, Vent  NO 10 k.
A 01H 15 HL (23h15 TU):T 16°c , HR 85%, Ciel dégagé , Vent NNO 10 k .
Pression atmosphérique :  1019 mbar

SQM: 21
Illumination de la Lune :  29,9 %  Lever à 11h44
 

     Sh2-88       Nébuleuse  à émission/réflexion

SOIREE ASTROPHOTO DU JEUDI 12 JUILLET 2018

Malgré quelques nuages qui ont disparu vers 23h HL,je me suis lancé dans l'aventure pour aller imager une nébuleuse du catalogue Sharpless,très ténue et donc pas facile à mettre en évidence avec mon APN 450D modifié,mais cela et après une vingtaine de pose j'obtiens une image qui modestement me contente.

Le problème des objets du catalogue Sharpless ,c'est qu'ils ne sont pas dans la base de mémoire des raquettes des montures Sky Watcher.

Alors il faut aller chercher les coordonnées sur le net,et les rentrer avec l'aide de la fonction "User" de la raquette de la monture.

Après une mise en station sur Véga et une PAE sur Albiréo,il n'a pas été difficile de trouver la nébuleuse,qui n'apparaît pas sur la première image brute,en faisant une image à 1600 ISO,on peut la mettre en évidence.

Source wikipédia:

 Sh 2-88, est une région de nébuleuses diffuses au nord-ouest des noeuds de la nébuleuse Sh 2-88A, Sh 2-88B1 et Sh 2-88B2, qui sont tous associés à Vulpecula OB1. Cette nébuleuse est une nébuleuse diffuse de type HII excitée par l'étoile de type O8 BD + 26 ° 3952.  Les gaz neutres et ionisés dans Sh 2-88 sont compris entre 150 et 410 Msolar et la masse de poussière est d'environ 2 à 9 Msolar. La nébuleuse est ionisée par une étoile O8.5 à 9.5V. La structure interagissait avec une bulle interstellaire HI formée par les vents stellaires de BD + 26 ° 3952 et l'étoile bleue O8.5II (f) BD + 25 ° 3866. Globalement, sa structure actuelle est située à 2,4 kilopars près, à 23 × 15 parsecs de rayon, un âge dynamique de 1,5 million d'années, et une masse de 1300 Msolar. Il a une densité d'électrons rms de 9 cm-3. Toutes les régions de formation d'étoiles séparées ont un diamètre d'une minute.

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus + Finefocus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20  poses de  5mn à 800 Iso,   20 darks, 30  offsets,   30 flats.
Conditions atmosphériques:
A 23H20 HL (21h20 TU):T 20°c , HR 62%, Ciel dégagé, Vent NNE 10.
A 02H30 HL (00h30 TU):T 17°c , HR 72%, Ciel dégagé, Vent NNE 8.
Pression atmosphérique : 1019 mbar
Illumination de la Lune : 0,1  %  Lever à 5H39
 

                        M 64     "Galaxie de l'oeil noir"

  • galaxie m64
  • m64 legende
  • la carte
  • image brute

SOIREE ASTROPHOTO DU DIMANCHE 06 MAI 2018

Ce dimanche soir,le ciel était encore propice pour y aller flaner,et c'est sans doute une des dernières incursion parmi la voûte étoilée pour cette saison,car la nuit noire se fait désirer et la lune viendra troubler la fête.

Néanmoins je suis allé faire un tour dans "Coma Bérénice " ou plus simplement dans la chevelure de Bérénice tellement le choix est grand.

J'ai choisi M64,"l'oeil Noir" ou bien (l'oeil au beurre noir),c'est comme vous le sentez.

Le C11 n'a pas eu de mal à capter l'objet,j'y ai mis un réducteur de focale à 0.63,ce qu'il fait que je suis redescendu à 1795 mm,c'est encore pas mal.

Configuration matériel et acquisition :
 
Montage:  Télescope schmidt Cassegrain Célestron C11 F/6,3,sur monture équatoriale Eq8.
Imageur: APN CANON 450D refroidi + filtre CLS
Refroidi à: -5°C
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel d’acquisition :  APT
Logiciel de prétraitement : Deepskystacker
Logiciels de traitement : Photoshop Cs5,Paint
Acquisition: 20 poses de  5 mn à 800 Iso,  16 darks,  50 offsets,  23 flats
Conditions atmosphériques:
A 23H15 HL (21h15 TU ):T 15°c , HR 88 %, Ciel Dégagé, Vent NO 6KMH .
A 01H HL (23h TU ):T 14°c , HR 89 %, Ciel Dégagé, Vent NO 6KMH .
Pression atmosphérique : 1019/1016 
Phase de la Lune :  61,4 %
Lever : 2h15

SQM: 20.98

SOURCE WIKIPEDIA: (çà vous évitera de chercher)

M64 (ou NGC 4826) est une galaxie spirale située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Elle est très connue des astronomes amateurs, notamment à cause de son apparence particulière, visible même dans des instruments de taille modeste.

M64 est également connue sous les noms de galaxie de l'Œil noir, galaxie de l'Œil poché ou Beauté endormie.

Découverte

M64 a été découverte par l'astronome britannique Edward Pigott le 23 mars 1779, puis indépendamment par Johann Elert Bode le 4 avril de la même année, et enfin par Charles Messier le 1er mars 1780. Cependant, la découverte de Pigott n'ayant été annoncée devant la Royal Society à Londres que le 11 janvier 1781, alors que celle de Bode le fut en 1779 et celle de Messier en 1780, la paternité de cette découverte ne fut réellement attribuée à Pigott qu'en 2002 lorsque ses travaux furent redécouverts.

Caractéristiques: SOURCE WIKIPEDIA

La distance entre cette galaxie et notre galaxie, la Voie lactée, n'est pas très bien déterminée, elle est généralement estimée à 17 millions d'années-lumière, différentes sources donnant des valeurs variant de 12 à 44 millions d'années-lumière. Cette imprécision est notamment due au fait qu'aucune céphéide n'a été découverte dans cette galaxie, ces étoiles variables étant l'un des outils principaux pour la détermination des distances extragalactiques.

L'apparence très particulière de M64 est due à la présence d'un immense nuage interstellaire opaque, qui masque les étoiles situées en arrière-plan. Des observations récentes ont montré que le gaz et les étoiles situés dans les régions extérieures de la galaxie (dont le rayon s'étend jusqu'à 40 000 années-lumière) tournaient dans le sens inverse de ceux situés dans la région centrale (avec un rayon de 3000 années-lumière). Cette rotation inverse engendre des « frottements » le long de la ligne imaginaire séparant les deux zones, engendrant ainsi une intense activité de formation stellaire. On remarque d'ailleurs particulièrement sur les images la présence d'étoiles bleues, jeunes et très chaudes, accompagnées de nuages d'hydrogène ionisé, des régions HII, de couleur rouge.

On pense que ce phénomène de rotation inverse et la présence du nuage de gaz et de poussière géant sont dus à une ancienne galaxie compagnon de M64, détruite par les forces de marée et dont la matière a été « absorbée » par accrétion.


                                                     IC 2169

  • image finale
  • legende
  • la carte
  • image brute
 SAMEDI 17 FEVRIER 2018 :  IC 2169

Journée comme d’habitude très humide et nuageuse, la fin de journée s’éclaircissant, et après consultation des sites météo (Météo blue et GFS), le ciel de cette soirée semblait relativement dégagé.
Après une mise station sur Bételgeuse , j’ai fait une PAE (pour améliorer le pointage),et direction IC 2169 sans problème, mise au point et un doute subsistait car cette nébuleuse à réflexion est vraiment très diffuse.
Malheureusement une mise à jour de mon PC portable,a mis fin prématurément aux prises de vue.J’avais programmé 25 photos,et au final je n’ai pu en exploiter que 19.
Cette nébuleuse est détachée de celle du Cône, mais elle appartient sans doute au même nuage moléculaire. Cette nébuleuse est un exemple typique d'une nébuleuse à réflexion - la poussière de la nébuleuse réfléchit la lumière des étoiles qui se trouvent à l'intérieur, ce qui provoque ce rayonnement de couleur bleue.
Configuration matériel et acquisition :
Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition : 1h35 à 800 Iso,   18 darks,   18 offsets,   18 flats.
Conditions atmosphériques:
A 20h30  HL :T 7°c , HR 88 %, Ciel dégagé , Vent ONO 16 Km/h .
A 22h30  HL:T 6°c , HR 94 %, Ciel dégagé , Vent ONO 8 Km/h .
Pression atmosphérique :  1026 mbar
Illumination de la Lune :  4 %  Lever à 9h
POUR EN SAVOIR PLUS  : http://atunivers.free.fr/5000lys/nebuleuses/ngc2264.html

                                            Sh 2-261

  • image traitée
  • image plus légende
  • la carte
  • image brute
Soirée astrophoto du Lundi 12 Février 2018 : 

Après une journée ensoleillée, il semblait que la soirée s’annonçait propice à la photo.
Malheureusement les nébulosités ont fait leur apparition vers 18h30,et il a fallu jongler entre les nuages pour aller imager cette nébuleuse à émission très faible qu’est Sh 2-261,dans la constellation d’Orion, à 50’ d’arc au SO de 69 Ori et au Nord de v Ori.
Surnommé aussi « la nébuleuse de Lower » .Sa taille est d’environ 40’ x 30 ‘ d’arc.
Harold et Charles Lower - père et fils astronomes amateurs l’ ont capturé  sur une plaque photographique en 1939.

 Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi à: - 5°C+ aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition:  2h20 de pose à 800 Iso, 24 darks, 24 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19h35 HL:T 3°c , HR 73%, Ciel dégagé, nuages épars , Vent S 10Km/h .
A 23h15 HL:T 2°c , HR 83%, Ciel dégagé, nuages intermittents , Vent SE 10Km/h .
Pression atmosphérique : 1019 mbar
Illumination de la Lune : 8,2 % Lever à 6h.
 

                       I C 2162      Complexe nébuleux

  • ic 2162
  • legende
  • la carte
  • image brute
Jeudi 08 février
Un ciel pas forcément avec un seeing engageant,mais comme j'avais eu quelques problèmes de pointage à ma dernière sortie,je me devais de retenter la "mise en boîte"de l'objet IC 2162 et ses consoeurs dans la constellation d'ORION,toujours dans la zone qui jouxte les pieds des Gémeaux.
IC 2162 est la nébuleuse la plus visible d'un groupe de 4 nébuleuses (SH 2-256,SH 2-257,SH 2-254).
Ce complexe nébuleux est à 6500 a.l,découvert par l'américain Edward Emerson Barnard au début du XX siècle.
Les autres nébuleuses ont été découverte en 1959 par Steward Sharpless.
Ces nébuleuses à émission région HII,sont très faibles surtout SH 2-254.
Pour espérer les voir avec un télescope ,il faudra un ciel bien noir et opter pour un filtre UHC à minima.
Sur cette image vous y retrouverez aussi cette petite curiosité qu'est NGC 2195,un petit astérisme.


Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 25 poses de 5 mn à 800 Iso, 24 darks, 24 offsets, 24 flats.
Conditions atmosphériques:
A H 20 HL:T 1°c , HR 79%, Ciel dégagé,léger voile en altitude , Vent SE 3Km/h .
A H 22 HL:T 0°c , HR 86%, Ciel dégagé,léger voile en altitude , Vent SE 3Km/h .
Pression atmosphérique : 1023/1019 mbar
Illumination de la Lune : 39,2 % Lever à 2h20 

                     NGC 2174   La nébuleuse du singe

  • monkey nebulae
  • legende
  • carte
  • image brute
Lundi 22 janvier 2018

Je vous propose cette nébuleuse,saisie entre les nébulosités qui nous arrosent copieusement depuis bientôt deux mois.
Il fallait de l'eau comme disent certains,et puis ils vont bientôt pleurer à cause des inondations,tout ça pour dire qu'on est jamais content.
En tout cas moi j'ai mis mon nez dehors hier soir profitant d'un ciel qui s'est ouvert,mais cela n'a pas duré longtemps puisque mes prises à peine finies aux environ de 22h HL,le brouillard est monté et le spectacle a été fini.
Enfin j'ai tourné la lunette du côté Nord d'Orion,à la limite Sud des Gémeaux au Sud de mu Gem,pour aller imager cette belle nébuleuse NGC 2174 alias "Monkey Nébulae",qui s'étend sur 40'x30' d'arc en dimensions apparentes (aussi grande qu'une pleine lune!).
Son découvreur n'est autre que l'astronome Marseillais Edouard Stephan,en 1877,oui le même qui a donné son nom au célèbre quintet.
Cette nébuleuse est associée à un amas ouvert (NGC 2175)étoiles très éparses de magnitude 10,5.
NGC 2174 est une nébuleuse à émission H II,située à environ 6400 a.l.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 29 poses de 5 mn à 800 Iso, 20 darks, 27 offsets, 27 flats.
Conditions atmosphériques:
A 19H50 HL:T 9°c , HR 90%, Ciel dégagé, Vent O 11kmh .
A 22H15 HL:T 8°c , HR 95%, Ciel voilé , Vent O 11kmh .
Pression atmosphérique : 1026 mbar
Illumination de la Lune : 28,1 % Lever à 11h23

                    NGC  1360   Nébuleuse planétaire

  • ngc 1360
  • legende
  • carte
  • pollution
  • image brute
  • ecl public avant
  • ecl pub apres
  • trace avion
DATE: Mercredi 29 Novembre 2017

Tout d'abord,mille excuses pour la qualité de l'image,j'ai voulu tenté une expérience pour voir jusqu'où je pouvais descendre sur l'horizon.
Conséquences,j'ai bénéficié de la pollution lumineuse du village,et ensuite un ciel très chargé en humidité à cette hauteur,et la présence de la lune (illumination à 81%).
Il faut dire que l'objet convoité se trouve dans la constellation du Fourneau,NGC 1360 Nébuleuse planétaire dont les coordonnées sont AD 03h33mn15s Décl -25°52'18",malheureusement l'opération n'est pas très concluante,c'est dommage car cette nébuleuse est d'un joli bleu.

Un peu d'Histoire: Source WIKIPEDIA
Elle a été découverte par l'astronome américain Lewis Swift en 1859. La magnitude apparente de cette nébuleuse planétaire est de 9,4 et ses dimensions apparentes sont de 8,6' par 6,2'.
Certaines sources attribuent la découverte de NGC 1360 à l'astronome allemand Friedrich August Theodor Winnecke en 1868, mais l'astronome américain Lewis Swift l'avait observé en 1859. Toutefois, ce dernier n'a publié sa découverte qu'en 1885. L'astronome allemand Wilhelm Tempel a aussi observé cette nébuleuse le 9 octobre 1861.Âge et structure de NGC 1360
NGC 1360 est une vaste nébuleuse planétaire dont la coquille n'est pas évidente. Les images prises en lumière H alpha et l'étude des spectres de NGC 1360 montrent que le modèle qui représente le mieux la nébuleuse est une coquille ellipsoïde dont l'axe principal a une longueur double de l'axe secondaire. L'axe principal est penché à 60° par rapport à notre ligne de vision. L'âge de la coquille est d'environ 10 000 ans et sa faible densité, inférieure à 130 atomes d'hydrogène par centimètre cube, impliquent que NGC 1360 a commencé à se fondre dans le milieu interstellaire. Sur la l'image de l'ESO (voir la galerie), on observe une région de faible émission ionisée près de l'extrémité nord-est de l'axe principal. Cette région se déplace plus rapidement et est moins âgée que la coquille de la nébuleuse

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H HL:T 2°c , HR 89%, Ciel Dégagé, Vent NNO 11.
A 00H HL:T 2°c , HR 95%, Ciel Dégagé, Vent NE 5.
Pression atmosphérique : 1013 mbar
Illumination de la Lune : 81,3 % Lever à 15h17


                 NGC 457  "L'AMAS DE LA CHOUETTE"

  • ngc 457 red
  • la carte
  • grand champ
  • LEGENDE
DATE:Samedi soir 25 novembre 2017
Le ciel aurait pu être meilleur,j'ai joué à cache cache avec quelques nébulosités,pour finir par imager un objet facile dans la constellation de Cassiopée,l'amas ouvert NGC 457 est bien connu des astronomes amateurs pratiquant l'observation classique,facile à trouver à partir de l'étoile delta cas ou alias Ruchbah.
Lorsque l'on regarde vers le Nord,cet amas se situe au sud de Ruchbah à environ 2° SO.
Le découvreur encore une fois,pour ne pas le nommé est William Herschel en l'an 1787.
L'amas ouvert est à environ 8000 a.l.
L'organisation de ses étoiles,lorsque l'on regarde l'amas avec le couple stellaire PHI 1/PHI 2 (Qui ne fait pas parti de l'amas,distance 2300 a.l, magnitude 5 et 7 séparées de 135" d'arc)vers le haut,le fait ressembler à une chouette pour certains alors que d'autres y voient le célèbre "E.T" de Spielberg.
Cet amas ouvert est accompagné à environ 1,5° au Nord d'un autre amas ouvert NGC 436.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H30 HL:T 3°c , HR 83%, Ciel Dégagé,avec quelques nuages, Vent OSO 5K.
A 00H10 HL:T 2°c , HR 94%, Ciel Dégagé,voile nuageux , Vent NNO 6K.
Pression atmosphérique : 1026/1029 mbar
Illumination de la Lune : 42,1 % Lever à 13h20

                      NGC  1579   "LA TRIFIDE DU NORD"

  • ngc 1579 red
  • ngc 1579 légende
  • persée la carte
  • champ entier
  • image brute
Vendredi 17 Novembre 2017

Encore une petite image pour finir la semaine,ciel correct et pas de lune.
J'ai tourné la lunette du côté de Persée,l'objet recherché a tardé à venir dans l'axe de ma visée, en raison du pignon de ma maison,mais la patience a fini par payer.
Je vous présente donc NGC 1579,aussi nommée "la trifide septentrionale"je trouve que c'est une comparaison un peu surfaite,car son éclat n'égale pas la vraie trifide du sagittaire M20.
Dimensions apparentes: 12' x 8' d'arc,on est loin des 28' d'arc de M20.
Dimensions: NGC 1579 6,8 a.l, distance: 1960 a.l
Dimensions: M 20 (? désolé je n'ai pas trouvé ses dimensions),Distance: 5200 a.l.

NGC 1579,est une nébuleuse diffuse. L'image en lumière visible montre qu'elle renferme une nébuleuse en émission (la zone rouge en bas de l'image) et une nébuleuse par réflexion (la zone bleue en haut,très peu visible sur mon image). Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788.
Cette nébuleuse est illuminée par LkHα 101, une étoile rougeâtre massive dont la luminosité est supérieure à 8000 fois celle du Soleil. Cette étoile fait partie d'un jeune système binaire.On pense que ce système binaire est entouré d'une centaine d'étoiles moins massives et donc moins lumineuses.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra PL1-M (QHY5) + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à: - 5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 21H30 HL :T 7°c , HR 88%, Ciel Dégagé, Vent NNE 16 en rafales.
A 23H00 HL :T 6°c , HR 90%, Ciel Dégagé, Vent NNE 16.
Pression atmosphérique : 1026 mbar
Illumination de la Lune : 0,4 % Lever à 6h43

ASTRONOVADES   22  /  23  /  24   SEPTEMBRE   2017  
NGC 7479   Constellation de Pégase                                 M31      Galaxie d'Andromède

                                                ASTRONOVADES 2017

DERNIERES OBSERVATIONS

                                                                     DETAILS

     NGC 660     Galaxie constellation des poissons

Mercredi 15 novembre 2017
La fête continue,ayant encore un peu de gaz,j'ai poussé la curiosité à aller chercher cette petite galaxie, NGC 660,peu connue et qui habite pas très loin de M74,sa magnitude tourne autour de 11,et ses modestes dimensions ne sont que de 8' x 3' d'arc en photo,et seulement 2' x 0,5' d'arc en visuel,c'est dire qu'il faut pour l'apprécier,un instrument de gros calibre.
Un peu d'histoire:Source wikipédia
NGC 660 est une galaxie spirale barrée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784. NGC 660 est une galaxie à anneau polaire, c'est-à-dire qu'un anneau de gaz et d'étoiles tourne autour de ses pôles presque perpendiculaire à son plan. On dit de ce genre de galaxie qu'elle est de type PRG, de l'anglais «Polar Ring Galaxy». Le diamètre de l'anneau polaire de NGC 660 est d'environ 40 0007. NGC 660 est également une galaxie active de type Seyfert 2 (Sy 2)1.
Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 15,588 ± 4,015 Mpc (∼50,8 millions d'a.l.) , ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage.

Configuration matériel et acquisition :

Montage: Lunette Skywatcher Altaïr Edt 102 sur monture équatoriale Neq6.
Autoguidage: Lunette Kepler 80/400 + caméra QHy5 ou PL1m + logiciel de guidage Guidemaster.
Imageur: Apn Canon Eos 450D défiltré et Refroidi + aplanisseur de champ + filtre antipollution lumineuse Cls.
Refroidi à:-5°C
Logiciel de mise au point : APN Focus
Logiciel de prétraitement: Deepskystacker
Logiciels de traitement: Photoshop Cs5 et Paint,
Acquisition: 20 poses de 5 mn à 800 Iso, 19 darks, 19 offsets, 19 flats.
Conditions atmosphériques:
A 22H:T5°c , HR 83%, Ciel dégagé, Vent NE16.
A 00H15:T4°c , HR 88%, Ciel dégagé,Vent NE14.
Pression atmosphérique :1023
Phase de la Lune : 2 %

               M 27    NEBULEUSE PLANETAIRE DUMBELL

                                                                      DETAILS 

                                   TIME LAPSE VOIE LACTEE

TIME LAPSE PERSEE
TIME LAPSE
Ici je vous propose un essai de timelapse(très à la mode!)sur la voie lactée en regardant vers le pôle Nord.
J'ai pris 270 images avec un APN 1000D partiellement défiltré (astrodon inside)mais sans filtre CLS antipollution lumineuse,d'où une dominante du rouge.
L'objectif est un fisheye SAMYANG 8mm F3.5.

       a.f.a

logo afa
L'Association Française d'Astronomie vous fait découvrir le ciel.

CIEL AUSTRAL


Association d'astronomes amateurs
    Les moissons du ciel sont généreuses mais leurs reussites sont liées à certaines conditions. Au travers des stages AIP (merci Nicolas) nous avons appris à nous connnaitre et c'est ainsi qu'est ne "Ciel Boreal" puis "Ciel Austral". Nous partageons le materiel, les lieux d'acquisition, les traitements d'images afin d'optimiser et de progresser chacun dans un esprit de tolérance. Ce panel de materiels et de compétences nous permet les uns les autres de progresser tout en restant constructifs pour produire des images de qualité. Nouvelles montures récemment acquises, nouvelles moutures du site ! En esperant faire encore mieux dans l'avenir, Laurent, Didier, Philippe, Nicolas et Jean Claude vous souhaitent la bienvenue.                    

       JUNO
    JUPITER 

jupiter année 2014

Juno est une mission spatiale de la NASA, qui a pour objectif l'étude de la planète Jupiter.

       Nasa

logo
Agence spatiale Américaine

JWT         ACTUALITE

nouvel observatoire spatial
Nouveau Télescope spatial en construction

SOHO Observation du Soleil

observatoire  solaire

La LUNE

LUNE DECROISSANTE

      FRIPON    

logo fripon
FRIPON: Fireball Recovery and InterPlanetary Observation

FRIPON est un réseau de 100 caméras pour surveiller le ciel de France pour

•Retrouver des météorites immédiatement après leur chute

•Pister la source des météorites

•Partager cette aventure avec le public via le projet Vigie Ciel

 Webastro

la communauté de l'astro
La communauté de l'astronomie

  Astrosurf

astro magazine

Magazine dédié à l'astronomie amateur

        cnes

centre études sapatiales

Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), le CNES propose aux pouvoirs publics la politique spatiale de la France et la met en oeuvre dans 5 grands domaines stratégiques : Ariane, les Sciences, l'Observation, les Télécommunications et la Défense.

         esa

agence spatiale
Agence spatiale européenne
22 États membres
Conception, essais et
exploitation en vol de plus de
80 satellites 

Agence spatiale russe

agence russe
ROSCOSMOS est une société d'État créée en août 2015 pour superviser et mettre en œuvre une réforme globale de l'industrie spatiale russe.